7e Stage Rythme et Bien-Être à Bramans 2016 (…fin).

Une session de plus s’est achevée le 15 juillet dernier; l’une des plus riches en avancées dans le travail… vous allez me dire que je répète cela chaque année, mais… il me semble vraiment que cette année, il s’est passé quelque chose de différent.

Les raisons à cela?

Le nombre relativement réduit de participants (12 stagiaires répartis en 2 groupes de 6 et 7  – une personne faisant la totale!), l’homogénéité excellente dans chaque groupe, l’envie et le besoin pour (presque) tout le monde de se colleter à de réelles difficultés de mise en place concernant leur pratique musicale d’orchestre ou musique de chambre, tous ces éléments m’ont amenée à chercher des séquences de travail ciblant la technique plutôt que de monter des chansons accompagnées de rythmique par la balle ou la percussion corporelle.

La nouveauté de l’année:

J’ai proposé (toujours pour répondre aux besoins techniques que je sentais chez les stagiaires) de prolonger le travail corporel par des cours de « solfège »  en fin de journée en suggérant à chaque fois une thématique différente.  Trois séances ont eu lieu: la première sur le principe du relevé (comment mettre sur papier un air, un thème que l’on a en tête?); la deuxième sur les chiffrages de mesure que l’on rencontre en début de partition, qu’est-ce qu’ils signifient exactement et comment s’y retrouver? La troisième sur la façon d’aborder la lecture des notes sans en faire un « drame » et sans cloisonner sur une seule clé.

Laurence:

Comme chaque année elle a fait un travail extraordinaire. Même si relativement peu de monde s’était officiellement inscrit aux massages… au final, quasiment tout le monde a voulu passer entre ses mains, et chacun y a trouvé une multitude de bienfaits. Quant aux mises en route qu’elle propose avant chaque cours de rythme, l’efficacité est toujours aussi flagrante dans la canalisation des énergies et la préparation à la concentration optimale du groupe autant que de l’individu.

La rando:

Prévue le mardi pour équilibrer les périodes de travail avant/après, elle a été repoussée au mercredi pour cause de météo très instable. L’objectif pour la grosse majorité a été d’atteindre le refuge des Evettes (au-dessus de l’Écot) tandis que trois « motivés » ont poussé jusqu’au lac du Grand Méan, juste derrière le Séti. Nous avons eu la chance d’avoir une très belle lumière, avec des jeux de nuages créant des effets soleil/ombre magnifiques. La température de l’air est restée bien fraîche mais le soleil relativement généreux nous a bien réchauffés au cours de la journée.  Les fleurs magnifiques en cette saison, le troupeau de bouquetin ruminant tranquillement non loin  du refuge,  quelques marmottes jouant ici ou là, et surtout une ambiance très festive dans le groupe, ont contribué à rendre inoubliable cette belle journée.

Photos et vidéos par Christophe:

Une fois de plus, notre indispensable reporter attitré est arrivé vendredi matin pour consacrer toute sa journée à immortaliser les évolutions de chaque groupe dans sa séance de travail. Cet aspect du stage n’est pas anodin, car il permet ensuite à chacun de visionner les vidéos et de se rendre compte de certains aspects parfois difficilement perceptibles autrement. Outre ce coté strictement technique, les photos réalisées par Christophe sont toujours très belles et c’est toujours un bonheur de les admirer. Un grand merci, Christophe!

Et pour finir:

Comme d’habitude, la dernière journée s’achève à l’Escale pour une auberge espagnole fine et copieuse à la fois, où chacun fait profiter les autres de ces dons culinaires. Bulles, chansons, belles histoires, joie, émotion, tous les ingrédients d’une soirée réussie, en attendant de se retrouver  …

…. en 2017 (pourquoi pas?)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *